Bullet Journal VS Filofax : je choisis le Bujofax !

Quand on débute son organisation, on se pose mille et une questions.

L’une d’entre elles : Bullet Journal ou Planner type filofax ?

Etant passée par ces deux types d’organisation, je vous explique en détails les avantages et inconvénients de chacun pour vous aider à trancher !

Bullet Journal : un carnet, un stylo et c’est tout !

Le Bullet Journal, c’est la méthode pour organiser son temps, ses notes et ses posts-it à partir d’un carnet unique. Inventée par un designer américain, cette méthode a rapidement fait le tour du monde.

Si vous n’avez pas en tête ce qu’est un bullet journal et comment ça marche, je vous invite à lire cet article : Bullet Journal : la méthode expliquée en Français.

Les avantages du Bullet Journal

  • sa simplicité : pensée minimaliste dès sa création, la méthode du bullet journal ne demande qu’un carnet et un crayon. Pas besoin d’énormément de matériel pour réaliser une version classique !
  • les possibilités infinies : vous partez d’une page blanche, vous êtes donc libre d’organiser vos notes comme vous le souhaitez, de créer vos propres mises en pages selon votre emploi du temps… la seule limite est votre créativité !
  • plus de papiers qui traînent : en regroupant tout sur un carnet, plus de risque de voir tout son travail s’envoler d’un coup de vent ! Et surtout, vous retrouvez tout facilement : plus de papiers qui se perdent.

Les inconvénients du Bullet Journal

  • La méthode est longue à digérer : le fonctionnement et le raisonnement étant assez éloigné de l’utilisation classique d’un agenda, il vous faudra quelques temps avant de bien saisir tous les termes et d’être complètement à l’aise.
  • Tenir son carnet peut prendre beaucoup de temps : étant donné qu’on part d’une base vierge, si on veut un calendrier, il faut le dessiner ! Un activité créative agréable, mais qui peut rallonger considérablement votre temps nécessaire pour vous organiser. Encore plus si vous dessinez !
  • Passer d’un carnet à un autre : quand un carnet se termine, il faut recopier toutes les informations qu’on a besoin d’avoir sous la main avec notre nouveau carnet ! Cela peut représenter un temps considérable, même s’il permet de mettre à jour ses listes.

Filofax et planner : le support de toute une vie !

Un planner, c’est ce petit classeur à 6 anneaux qui sert d’agenda. A l’intérieur, on retrouve les mêmes pages que dans un agenda : une page pré-imprimée pour chaque jour ou semaine et quelques pages de notes. Dans certains modèles, on y retrouve aussi une section répertoire.

Les avantages d’un planner

  • des mises en pages déjà prêtes : avec son fonctionnement similaire à celui d’un agenda classique, les pages sont pré-remplies. Un gain de temps
  • La possibilité de trier : pas besoin de s’encombrer avec notre to do list d’il y a 3 mois. On peut jeter ou archiver au fur et à mesure. Et séparer ses notes, son répertoire, etc de son agenda.
  • Conserver le même support : Contrairement au bullet journal, il est tout à fait possible de conserver le même planner ou filofax au fil des années. Il suffit d’archiver et de le recharger en achetant ou en fabriquant ses recharges pour filofax.

Les inconvénients d’un filofax ou planner

  • peu de liberté sur les recharges : si vous recherchez dans les recharges des marques de planners, vous trouverez généralement peu de choix sur les mises en page. Aussi, beaucoup de recharges ont un papier qui n’est pas adapté pour dessiner (trop fin).
  • moins pratique pour écrire directement : les anneaux peuvent vous gêner pour écrire sur vos pages. Il faudra alors systématiquement retirer votre page pour écrire puis la replacer.
  • le risque de perdre des pages : si vous pouvez profiter de votre planner pour afficher sous vos yeux les feuilles dont vous avez besoin, vous risquez de perdre des pages si vous ne faites pas attention.

Bullet Journal VS Filofax : je choisis le Bujofax !

Vous l’avez sans doute compris, ma façon préférée pour m’organiser, c’est le bujofax.

Autrement dit, entre le bullet journal et le filofax, je ne choisis pas, je prends les deux ! Le bujofax est un savant mélange de bullet journal et de filofax.

Le bujofax : comment ca marche ?

Concrètement, on fonctionne exactement avec la même logique qu’avec un bullet journal traditionnel :

  • on a une page de clés pour repérer rapidement si nos tâches sont faites, reportées ou à faire
  • on découpe et organise le temps avec un futur log, une page du mois, et une page de la semaine
  • on ajoute ses pages mensuelles et de semaine au fur et à mesure du temps

Mais on le réalise dans un filofax pour obtenir aussi les avantages qu’offre un planner :

  • on peut réorganiser les pages comme on le souhaite, créer des rubriques à compléter au fur et à mesure pour ses collections ou pages de notes sur un projet, etc…
  • on peut partir d’une base pré imprimée pour gagner du temps et avoir un joli rendu et le lendemain, s’amuser à dessiner sur une page totalement vierge.
  • on n’a pas besoin de recopier ses pages importantes au changement de carnet : on archive juste ce qui ne sert plus !

Histoire de Bullet Journal : Comment j’en suis venue au Bujofax ?

On dit souvent que le Bullet Journal, ça permet de travailler sur soi, de mieux se connaître. Et c’est totalement vrai. Lorsqu’on tient n’importe quel type de journal, on est plus conscient de nos petites habitudes, mais aussi de la façon dont on fonctionne pour être efficace.

J’ai commencé le Bullet Journal avec un carnet à pointillés, en suivant la méthode du créateur à la lettre. Après quelques mois, je commençais à ressentir de plus en plus de gêne et de frustration.

Quand j’avais besoin d’informations sur des pages différentes, je passais mon temps à feuilleter, à ajouter des marques pages à code couleur… Ce qui dégageait une impression générale de fouillis qui ne m’aidait pas du tout à y voir clair ! Bref, ce n’était pas pratique pour moi. J’avais besoin de pouvoir classer mes pages, au fur et à mesure que mon organisation se précisait.

Bullet Journal VS filofax : Pourquoi j’adopte définitivement le bujofax !

Ce n’est qu’une fois arrivée en fin de carnet que j’allais devoir choisir entre : passer une journée à recopier toutes mes notes importantes dans mon nouveau bullet journal… ou me trimballer à jamais 2 carnets.
C’en était trop pour moi !

C’est à ce moment là que j’ai décidé d’adapter la méthode « comme je le sentais » pour l’essayer dans un format planner. Ca a été la libération. Trouver un système qui nous convient parfaitement pour s’organiser, ça fait un bien fou ! On a l’impression d’être plus au clair, plus libre, plus fluide dans toutes nos actions.

Depuis, j’ai définitivement gardé ce fonctionnement, qui présente plusieurs avantages pour moi :

Bujofax : la flexibilité du planner

Mon esprit un peu (trop ?) maniaque ne supportait plus de voir une page semaine suivre une page de notes du bureau puis d’un récap’ de ma routine ménage. Quelle logique dans tout ça ? Pour moi, cela n’avait pas d’intérêt dans mon organisation et m’embêtait plus qu’autre chose. Pour voir mes progrès ou obtenir une information sur la période, j’écris simplement la date du jour sur la page.

Certaines adeptes du bullet journal parlent justement d’un « lâcher prise« , d’accepter que tout soit à la suite. Je conçois que ça peut être libérateur de ne pas se poser la question « où écrire ça ?« . Mais pour moi, c’était juste pas pratique. C’est pourquoi il est important de bien vous poser la question et surtout d’y trouver votre réponse à vous !

BujoFax : avoir le droit de ne pas avoir le temps

Parfois, il m’arrive de ne pas avoir de temps (ou l’envie ! ) de préparer une mise en page pour ma semaine à venir. Quand je fonctionnais avec un bullet journal classique, ça devenait parfois une corvée. Le faire à la va vite me frustrait parce que je ne trouvais pas cela agréable au quotidien.

En fonctionnant avec un bujofax, j’ajoute une page vierge ou pré-remplie selon mon envie du moment. Cela m‘enlève beaucoup de pression et me permet de toujours voir l’organisation comme un plaisir. Ma petite touche créative, je l’ajoute en fabriquant moi-même mes recharges. Selon l’humeur du moment, je choisis un papier plus ou moins épais, j’imprime des points colorés  ou sur un papier coloré.

Bujofax : Moins de volume à transporter

En fonctionnant avec la même logique d’un bullet journal, vous ajoutez vos recharges (vierges ou pré-remplies selon l’humeur du jour) au fur et à mesure que vous les utilisez. Pas besoin de transporter tout le lot de recharges, comme on le ferait avec un planner traditionnel !

Et par rapport à un bullet journal classique, vous pouvez archiver les semaines et mois déjà passées si vous n’en avez pas besoin. Encore plus léger !

Bullet Journal VS Filofax : comment choisir ?

Pour vous faciliter votre choix, je vous ai préparé une série de questions.
En 3 rounds, vous saurez quel est votre gagnant 😉

Bullet Journal VS Planer : Round 1 – Organisation des pages

  1. Pensez-vous avoir beaucoup de listes thématisées, collections ou fiches de rappels ?
  2. Pensez-vous avoir plusieurs pages concernant un même thème / projet ?
  3. Avez-vous tendance à être maniaque ? 😉
  4. Aurez-vous besoin de les regrouper ?
  5. Avez vous besoin de détacher une page pour que cela soit plus pratique (pour les avoir sous les yeux ou votre liste de courses,…)

Si vous avez répondu oui à plusieurs de ces questions, un planner ou bujofax vous conviendrait mieux.

Bullet Journal VS Planer : Round 2 – Type de pages

  1. Etes vous à l’aise avec « le syndrome de la page blanche » ?
  2. Est-ce que dessiner, préparer vos mises en pages est source de détente et de plaisir pour vous ?
  3. Pensez vous avoir assez de temps pour réaliser vos mises en pages dans la durée ?
  4. Pensez vous être frustré d’avoir toujours le même type de mise en page ?

Si vous avez répondu oui à plusieurs de ces questions, un Bullet Journal ou un Bujofax vous conviendrait mieux.

Bullet Journal VS Planner : Round 3 – Type de fonctionnement

  1. Pensez-vous être plus à l’aise avec un fonctionnement du type agenda : avec toutes les recharges des jours futurs déjà prêtes ?
  2. Avez-vous de nombreux rendez-vous à prendre à l’avance (plus de 2 par jour) ?
  3. Pensez-vous être gêné par le fait de créer vos pages au fur et à mesure ?

Si vous avez répondu oui à plusieurs de ces questions, vous préférez les fonctionnements proches de l’agenda. Préférez un planner avec des recharges classiques, ou profitez de vos vacances pour vous dessiner toutes vos mises en pages de bullet journal.

Si vous avez répondu non à plusieurs de ces questions, vous préférez le fonctionnement au jour le jour du bullet journal, à utiliser dans un carnet (bullet journal classique) ou dans un planer (bujofax) selon vos réponses précédentes !

Vous commencez un bujofax ? Rejoignez notre programme gratuit pour bien débuter !

Alors, Team Bullet Journal, Filofax ou Bujofax ? Dites-le moi en commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut