Bullet journal dans un planner type Filofax : Comment faire ?
bullet journal dans un planner

Je veux créer un bullet journal MAIS… J’aime la liberté qu’offre un planner type filofax ou un carnet rechargeable DILEMME ? Pas vraiment ! On ne choisit pas, on prend le meilleur des deux. Voici comment j’ai créé mon Bullet Journal dans un planner !

Un Bullet Journal dans un planner ? Et mon carnet alors ?

C’est sans doute la réaction outrée des puristes de la méthode du Bullet Journal. Car qui dit pages déplaçables, dit « Adieu Index » ! Un changement qui pourra ravir ceux qui n’arrivent pas à prendre l’habitude de reporter les pages dans l’index. Et satisfaire aussi les maniaques un peu borné(e)s, qui aiment que tout soit bien rangé et bien compartimenté (j’en fait partie !).

Créez vos propres pages en partant d’une base vierge, imprimez-les ou faites les deux… libre à vous !

 

Et la méthode du Bullet journal ?

Mise à part la suppression de l’index, tout le reste de la méthode est applicable, comme pour un carnet. Vous pouvez très bien choisir un Filofax, agenda ou carnet rechargeable et ne pas forcément utiliser les recharges prévues.

Si vous souhaitez rester au plus proche de la méthode originale du Bullet Journal, créez vos pages au jour le jour et ajoutez-les au fur et a mesure à votre support. Ne prévoyez pas vos pages mensuelles et journalières à l’avance, mais au même rythme que vous l’auriez fait dans un carnet.

Et vous resterez concentré sur le présent tout en bénéficiant des avantages de la méthode du bullet journal !

Euh, c’est quoi déjà la méthode ?

Le Bullet Journal expliqué pas à pas, à vous de l’adapter selon vos envies !

Utiliser un planner pour son bullet journal : mon expérience personnelle

En ce qui me concerne, j’ai rapidement été limitée par les carnets « classiques ». J’appréciais certes, le risque 0 de perte de feuille et leur simplicité. Mais je gardais la sensation d’un « joyeux fouillis », qui était certes très sympa mais plutôt loin de l’idée de « l’organisation parfaite » que je m’étais faite.

Si j’ai adopté la méthode du Bullet Journal au départ, c’est pour sa flexibilité. La possibilité de s’organiser enfin comme on veut. Pourtant, ayant commencé avec un carnet, je me suis sentie « prisonnière » de la reliure, qui dicterai à jamais l’ordre de mes pages et serait le témoin de mes erreurs et pages arrachées…

Certes, la méthode originale est présentée avec un carnet. Mais si vous pensez être plus à l’aise avec un planner, ne vous stoppez pas pour autant. L’important est de trouver ce qui vous rend efficace et ce qui vous aide à vous organiser, pas de respecter une méthode à la lettre (et en plus, personne ne viendra vérifier !).

Faire son Bullet Journal sur un Filofax ou un carnet rechargeable : pour qui ?

Bien que ce soit la solution qui m’ait convaincue, l’adaptation de la méthode du bullet journal dans un planner ne conviendra pas à tout le monde. Je vous la déconseille même si vous…  :

  • aimez que vos pages restent systématiquement au même endroit pour vous y retrouver
  • êtes un grand fans des index et de la numérotation de pages
  • n’acceptez pas de faire un petit « ménage » dans votre carnet régulièrement

Choisissez un planner pour votre Bullet Journal si vous :

  • sentez que la reliure d’un carnet vous limite : pour retrouver vos pages, ou même afficher toutes vos pages devant vous pour avoir une vision d’ensemble
  • avez envie de pouvoir enlever, refaire ou ajouter des pages en cours de route
  • préférez trier régulièrement votre planner plutôt que de changer de carnet d’une année sur l’autre et ré-inscrire toutes les informations de vos collections utiles.
  • hésitez encore entre créer un seul bullet journal rassemblant toutes vos activités et créer plusieurs supports selon la thématique (avec un planner, vous pourrez réorganiser vos feuilles dans plusieurs supports).

Pas encore sûr de choisir un planner ?

Suivez notre guide pour trouver le bon support pour vous !

Comment organiser son Bullet Journal dans un planner ?

Etant donné qu’il n’y a plus d’index, il va falloir s’organiser pour tout retrouver ! Je vous conseille d’utiliser des intercalaires ou post-it pour repérer facilement et rapidement vos grandes sections.

On peut aussi en début de Bullet Journal ou de section rappeler chaque grande partie et ce qu’elle contient. Une forme d’index pour planner. Une étape vitale quand on voit son Filofax se remplir à vue d’oeil !

En ce qui concerne vos grandes sections, tout dépend de votre utilisation du Bullet Journal. Dans tous les cas, créez une section « Agenda » ou « Gestion du temps ». Vous ajouterez au fur et à mesure, chronologiquement vos pages Futur Log, vos Monthly, et vos Daily Log ou Weekly. Vous pourrez par exemple vous organiser de cette façon :

  • Pages liées au fonctionnement du carnet : page des clés utilisées, index, …
  • Section « Agenda »
  • Organisation personnelle : maison, enfants, budget,…
  • Loisirs : livres, projets en cours…
  • Professionnel : qui peut elle même comporter elle-même une autre partie Agenda

Sentez-vous libre pour définir vos grandes catégories. Et surtout : restez flexibles ! Il est possible que vos intercalaires changent régulièrement, au fur et à mesure de vos projets. Pour débuter votre Bullet Journal dans votre Filofax ou carnet rechargeable, commencez facilement en imprimant nos fichiers pour bullet journal ! Vous pourrez au fur et à mesure dessiner vos propres pages, ou en choisir de nouvelles dans notre boutique !

Des mises en pages élégantes en quelques secondes…

C’est la magie de l’imprimante et de nos fichiers !
Et si vous hésitez encore, vous pouvez tester le système avec nos fichiers gratuits pour Bullet Journal à imprimer.

Bullet Journal dans un Planner : Les erreurs à éviter

Alors convaincus pour vous lancer dans l’aventure du Bujo avec un planner ou Filofax ? Mais avant, attention aux pièges. Un planner apporte plus de liberté, certes. Mais plus de liberté peut parfois mener au désordre et à la désorganisation.

Voici les principales erreurs à éviter :

  • Etre TROP perfectionniste : Ce n’est pas parce que votre planner vous permet de refaire vos pages qu’elles devront TOUTES être parfaites. Refaites votre page seulement si la première version a été faite au brouillon et que des éléments ont changé depuis. Profitez-en pour clarifier vos notes et votre projet (dans votre tête et sur papier). Avant de refaire une page, demandez-vous : en dehors de l’aspect esthétique, est-ce que c’est vraiment utile ?
    Si non, ne vous lancez pas dans la quête de la perfection : vous risquez de passer plus de temps à créer vos pages qu’à réaliser vos objectifs !

 

  • Ne pas archiver : pour ne pas se retrouver avec un ENOOORME planner au bout de quelques jours, utilisez un support supplémentaire pour vos archives, du même type (pour ne pas avoir à refaire des trous). Prenez de rythme de trier régulièrement (je ne garde jamais dans mon planner les semaines ou mois précédents !). Vous voyagerez plus léger, et retrouverez facilement et rapidement toutes vos notes !
    C’est aussi un moyen de voir vos progrès et votre évolution, en jetant un oeil à vos archives de temps à autre 🙂

 

  • Ne pas faire de tri, ni de bilan : cela va de pair avec l’archivage. Prenez l’habitude de trier régulièrement votre bujo et de créer de nouvelles sections quand nécessaire. Pour être plus efficace, faites cette étape lors de vos bilans (chaque semaine et chaque mois, plus en profondeur) où vous passerez en revue vos pages.
    Vous pourrez aussi en profiter pour vérifier que vos grandes sections sont toujours à jour, et en créer de nouvelles si besoin.

Si vous voyez en votre bullet journal votre deuxième cerveau, pensez-le, organisez-le et entretenez-le.
Pour qu’il vous soit toujours facile de travailler à deux !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut

X